Search Show Menu
Home Latest News Menu
Magazine

Dans la bulle pluridisciplinaire du collectif toulousain Label Sphère

Une soirée à Paris, un festival open air éco-responsable : l’histoire d’une petite bande de potes qui voyait grand.

  • Camille-Léonor Darthout
  • 12 June 2017

Label Sphère est un collectif d’artistes émergents basé à Toulouse. Depuis trois ans maintenant, cette bande de potes aux influences hétéroclites sillonnent les clubs du Sud - entre Toulouse, Biarritz et Barcelone. 2017 est l’année de la consécration pour les Occitans avec Paris comme nouvelle terre d'accueil et leur projet Bel'Air Open'Air en juillet.

Du son et des potes

Tout est parti d’un moment de partage, un truc entre camarades. Samori, David, Dylan, Pierre, Simon, Antoine et Thomas se retrouvent chez les uns, chez les autres, et fricotent avec leurs platines des soirées durant. Et puis, leur vient l’envie de partager. Partager leurs découvertes musicales, partager leurs productions, partager leurs soirées. C’est comme ça, dans cet élan de générosité passionnel, que naquit Label Sphère.

Un projet collectif, dans lequel chacun s'investit promptement. Pas de barrière imposée, les genres s'entrecroisent - de la techno à la microhouse. Des DJ set sur vinyles, des lives, des mixtapes, de nouvelles tracks : chacun décide de sa présence au sein du label et apporte une vision propre de la musique électronique.

Les toulousains filent sur une trajectoire plurivalente qui les amènent en quelques mois seulement à inviter des artistes internationaux au cours de leurs soirées - SE62 notamment.

Bel Air Open’Air, la musique au service du vert et du local

Comme propulsés d’un corps de canon, ils montent en 2016 la première édition de leur festival Bel Air. Deux jours de festivités, 600 personnes, l’événement est une agréable réussite. Et toute l’équipe de Label Sphère ne compte pas en rester là. Cette année 2017, bouchées double pour une édition en open air sur les terres de Saint-Araille, à une heure de Toulouse.

Une programmation entièrement française - de Paris à la bien-aimée Toulouse.

« On avait envie de faire émerger une scène locale alternative en lui faisant partager la scène de Bel Air avec des noms nationaux », dépeint Samori, chargé de la programmation et artiste du label.

Samori - responsable de la programmation pour le Bel'Air festival et membre du binôme Synge

Au line-up on retrouve ainsi des résidents de la Concrète - comme le producteur techno Ben Vedren ou encore Lowris, des prestidigitateurs de la house comme Flabaire et Mad Rey, mais aussi des locaux - comme le duo electronica Bamdara et le crew Label Sphère au complet.

Un événement musicalement complet qui vient s’ancrer dans une éthique éco-responsable qui tient à coeur aux organisateurs.

« Seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin ». En collaboration avec l’association d’éducation à l’environnement Elemen’terre - pour valider une charte « verte », le collectif se porte garant d’une initiative bienveillante envers la région et ses acteurs.

L’économie locale comme point central du projet, musique et gastronomie se retrouvent liées sur terrain vague. Une nourriture de qualité issue de producteurs voisins, des bières d’occitan, et des artisans et artistes du coin : s’investissent autour de deux scènes (dont l’une sur le concept d’open « platines »), d’un village des innovations et d’entrepreneurs ainsi que d’un espace dédié aux activités et ateliers réunis les savoir-faire de la région.

Sylan et Antoine lors du festival Bel'Air

Du local au national

Sur cette lancée dynamique, Label Sphère continue de griffonner des dates sur leur agenda et emmène sa collaboration avec l’organisation de Bel’Air au delà des frontières régionales. Le 16 juin prochain le collectif se produira à Paris, pour réunir la famille mais aussi pour porter l'étendard de son festival - et de ses ambitions d’envergure nationale.

Découvrez l'univers musical de Label Sphere ci-dessous. Pour plus de détails sur le festival Bel'Air Open'Air, c'est par ici.

Camille est rédactrice stagiaire à Mixmag France. Suivez-la sur Twitter.

Load the next article...
Loading...
Loading...